28/11/2023

L’AÉROPORT DE NICE DISPOSERA D’UNE NOUVELLE GARE BIOCLIMATIQUE

Située à proximité de l'aéroport Nice Côte d'Azur, la gare SNCF de Saint-Augustin va être entièrement reconstruite pour laisser place à une gare multimodale révolutionnaire.

Christian Estrosi, le maire de Nice, et Marlène Dolveck, la directrice générale de SNCF Gares & Connexions, ont dévoilé hier à Nice le projet de nouvelle gare SNCF Nice Aéroport, qui sera édifiée en lieu et place de l’actuelle gare de Nice Saint-Augustin. Située dans le quartier du Grand Arenas, cette gare qui accueille déjà des TER depuis septembre 2022 deviendra, à son inauguration fin 2028, un véritable pôle multimodal connecté à l’aéroport Nice Côte d’Azur et à une gare routière (opérationnelle en 2024), mais aussi aux lignes de tramway T2 – allant jusqu’au Vieux Port -, la T3 qui reliera l’Ecovallée du Var au centre-ville en 2024 et la T4 qui filera vers St-Laurent du Var et Cagnes-sur-Mer à l’horizon 2026-2028. Le tout s’ajoutant à 700 places de parking et 900 autres destinées aux vélos. L’édifice abritera également 600 md’espaces d’attente pour la SNCF et 1500 md’espaces commerciaux et de services.

Une canopée bioclimatique retenue

Mais la particularité de cette gare repose sur ses engagements à être bioclimatique grâce à son architecture originale en forme de canopée dont la résille de bois et d’acier protègera du soleil et de la pluie les voyageurs et les différents espaces du bâtiment. Autosuffisante en énergie, cette résille sera en partie couverte de panneaux photovoltaïques capables de produire 600 mwh d’électricité par an. La récupération de l’eau de pluie permettra en outre d’arroser les végétaux du jardin de 4200 m2 agrémentant le parvis.

 

Surtout, cette voile recouvrira les deux nouvelles voies destinées à recevoir les TGV de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LNPCA) qui doit réduire à l’horizon 2025 le temps de parcours entre Marseille et Nice, actuellement de 2h30 dans les meilleurs cas. Mi-2025, le nombre de TER marquant l’arrêt dans cette gare Nice Aéroport devrait également fortement augmenter suite aux engagements de Transdev qui reprendra à la SNCF l’exploitation de la ligne Marseille-Toulon-Nice. Au global, la ville de Nice table ainsi sur un trafic de 10 000 à 12 000 passagers par jour (soit environ 3,8 millions par an) contre 7 000 aujourd’hui. Et, en 2035, les prévisions les plus optimistes s’élèvent pour cette gare à 128 TER et 60 TGV et Intercités par jour contre 86 TER et 4 TGV cette année.

 

Une implantation près des hôtels et du futur Parc des expositions de Nice

Point important pour le tourisme d’affaires, cette gare SNCF est située au cœur du nouveau quartier hôtelier du Grand Arenas comprenant notamment à proximité immédiate les enseignes Crowne Plaza, Radisson, Holiday Inn Express et Okko Hotel. Ces établissements se sont en effet implantés sur la zone ces dernières années afin de profiter de la proximité du troisième aéroport hexagonal (avec 12 millions de passagers en 2022) et du parc des expositions devant s’installer dans les murs du Min Fleurs. Ce projet Mice d’envergure – le site s’étend sur 40 000 m2 !- a toutefois été reporté à 2028-2030, la priorité pour Christian Estrosi étend désormais la réalisation d’un Palais des Congrès de 10 000 m2 sur le quai de l’Amiral Infernet au Vieux Port. Avec une inauguration programmée en juin 2025 à l’occasion du Sommet des Océans, il sera accessible en une vingtaine de minutes par la ligne 2 du Tram depuis la gare SNCF Nice Aéroport.

Source Voyages d'Affaires

 

 

Éléments similaires (par tag)

  • GREVE DU PERSONNEL DE CABINE DE BRUSSELS AIRLINES du 28 FEVRIER AU 1ER MARS 2024
    Dans Blog

    L'un des syndicats du personnel de cabine de Brussels Airlines a appelé ses membres à faire grève du mercredi 28 février au vendredi 1er mars 2024.

    Malgré cette grève, près de 80 % des vols de Brussels Airlines au départ et à destination de Bruxelles sont assurés mercredi 28 février 2024.

    Les voyageurs sont invités à vérifier le statut de leur vol avant de se rendre à l'aéroport.

    Politique de Lufthansa Group en cas de changement de réservation / réémission / remboursement des vols annulés :

    Les clients concernés par une annulation de vol peuvent effectuer une fois, une nouvelle réservation sans frais ou se faire rembourser leur billet

    La politique de changement d'horaire/irrégularité s'applique uniquement aux vols qui ont déjà été annulés ou qui ont été automatiquement modifiés par la compagnie aérienne.

    Brussels Airlines regrette les désagréments causés aux passagers et fera tout son possible pour en minimiser l'impact.

    Souce : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • ADP DÉTAILLE SON PLAN D'AMÉNAGEMENT POUR ORLY
    Dans Blog

    Le projet d'aménagement de Paris-Orly, à horizon 2035, est le précurseur du nouveau modèle d'aménagement aéroportuaire porté par le Groupe ADP. Il positionne la plate-forme comme un hub de solutions de mobilité et d’énergies propres.

    Paris-Orly doit pour ADP se transformer durablement en adéquation avec son territoire. Dans son projet Orly 2035, le groupe souligne qu’il ne s’agit en aucun cas d’augmenter le nombre de mouvements sur l’aéroport. Le surplus de trafic devra se produire dans les structures existantes réaménagées et agrandies.

    Selon le projet Paris Orly 2035, la diminution du nombre de voitures pour se rendre vers l’aéroport va se concrétiser avec l’arrivée de la ligne 14 du métro cette année, puis l’arrivée de la ligne 18 en 2027 et le prolongement du tramway T7 en 2029.

    L’accélération de la transition environnementale, avec un premier objectif de zéro émission nette au sol dès 2030. Elle se concrétisera par la transformation de l’aéroport en hub énergies. Ce qui permettra de produire et distribuer un panel de solutions énergétiques bas carbone, de décarboner des opérations aéroportuaires et les mettre à disposition des territoires voisins.

    Les objectifs chiffrés sont 30% de surfaces dédiées à la biodiversité ; -6db en bords de nuit (22h – 23h30); -40% sur les consommations d’électricité, de chaud et de froid en 2030 dans les aérogares. Et 80% de déchets non dangereux valorisés en 2030.

    Côté confort du passager, l’entreprise va s’atteler à offrir un contact direct à l’aérogare pour 90% des avions, contre 56% actuellement pour les vols internationaux. Une nouvelle salle d’embarquement à Orly 2, va transformer 6 postes avions desservis par bus en 6 postes avions accessibles par passerelle.

    A l’horizon 2035, Orly sera en capacité, avec des mouvements d’avion plafonnés à leur niveau de 2018 (229 000 mouvements par an), d’accueillir 16% de passagers en plus par rapport à 2023. Soit 37,5 millions de passagers annuels contre 32,3 millions en 2023.

    Source www.voyages-d-affaires.com/

  • BÂLE-MULHOUSE : UNE PREMIERE LIAISON INTERCONTINENTALE EN VUE
    Dans Blog

    Bâle-Mulhouse va de nouveau bénéficier d'une ligne intercontinentale. Pour la première fois, l'aéroport franco-suisse sera en effet relié à Dubaï.

    Voici bientôt un aéroport de plus relié à l’intercontinental au départ de France et de Suisse. Fort du potentiel économique de sa zone de chalandise (Alsace, Bade-Wurtemberg et région de Bâle), l’Euroairport Bâle-Mulhouse ne propose pourtant aucune ligne intercontinentale depuis plus de deux décennies. L’aéroport affiche un trafic annuel de plus de 8 millions de passagers.

    C’est la bonne nouvelle pour les hommes d’affaires du Grand Est. A partir du 2 août 2024flydubai lancera des vols réguliers depuis l’Euroairport vers son hub de Dubaï. Dans un premier temps, la ligne sera desservie quatre fois par semaine (les lundis, mercredis, vendredis et dimanches, en milieu de journée). Les réservations sont dès à présent possibles sur le site internet du transporteur.

    L’avion mis en service est un modèle à couloir unique. Il s’agit du Boeing 737 Max 8 équipé de 156 places en classe économique et de 10 sièges en classe affaires. Cette dernière propose notamment des sièges plus larges permettant aux passagers de s’allonger complètement à plat.

    La ligne Euroairport-Dubaï bénéficiera d’un code-share avec Emirates. Cette dernière est de fait actionnaire du transporteur low-cost. Ce partage de code ouvre donc toutes les destinations des deux transporteurs depuis le hub de Dubaï. Il permet un accès vers le reste du Moyen-Orient, toute l’Afrique et surtout toute l’Asie.

    De nouveaux espaces de restauration sur l’aéroport

    Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Lagardère Travel Retail, filiale du groupe du même nom, a gagné la concession de cinq nouveaux espaces de restauration et boutiques sur l’aéroport pour une durée de 6 ans.

    Ces boutiques et restaurants doivent ouvrir à la fin du premier trimestre. Ce qui comprend une boulangerie Poulaillon, un espace de restauration rapide « Minute », une supérette « Monop’daily » agrandie et enrichie de nouveaux produits, un pop-up store du chocolatier Pierre Hermé ainsi qu’un café italien, Bottega Prosecco Bar & Caffè.

    Source www.voyages-d-affaires.com/

     

     

  • UN VISA FAÇON SCHENGEN POUR LES ETATS DU GOLFE PERSIQUE
    Dans Blog

    Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) finalisent le lancement d'un visa commun pour les touristes sur le modèle du visa Schengen. Il devrait être disponible avant la fin de l'année disent les observateurs les plus optimistes, au plus tard en 2025.

    Les Etats du Conseil de Coopération du Golfe (GCC) se préparent à lancer un visa de tourisme commun modelé sur le visa existant pour l’espace Schengen dans l’Union Européenne. L’idée lancée initialement en 2021 a été approuvée par six pays du GCC : Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats Arabes Unis, Koweit, Oman et le Qatar. Les ministres de l’intérieur des six pays concernés ont adopté la résolution à l’unanimité fin 2023 à Oman.

    Le plan prévoit la mise en place de visas pour les seuls touristes de loisirs et d’affaires. Une telle mesure sera une énorme avancée pour les voyageurs d’affaires dans la région puisqu’elle permettra de supprimer l’obligation d’obtenir des visas distincts pour se rendre dans ces six pays et de réduire les coûts. Un visa commun facilitera les voyages intra-régionaux, stimulant notamment les activités MICELe visa devrait être valide sur une période de 30 jours. Il pourra être obtenu en ligne.

    Le lancement de ce visa GCC n’a pas encore de calendrier précis. Les observateurs les plus optimistes parlent d’un début officiel dans le courant de l’année – vraisemblablement au second semestre. En revanche, les plus pessimistes parlent d’un lancement en 2025. Certains détails techniques restent à résoudrecompatibilité de lecture du visa dans les systèmes d’immigration des six pays, entente sur le prix du visaintégration de données sur la sécurité pour limiter des utilisations frauduleuses ou le déplacement de voyageurs indésirables.

    Le tourisme en 2023 au dessus des résultats de l’avant-Covid

    Ce second visa régional va stimuler un tourisme déjà en pleine ascension dans la région. En effet, selon les premières estimations du UNWTO, l’agence de tourisme de l’ONU, le Moyen-Orient a été la seule région dans le monde à enregistrer en 2023 un nombre de touristes supérieur aux chiffres de 2019. Cette dernière année sert en fait de référence, puisqu’elle correspond à la période avant la pandémie de Covid. Le UNWTO estime qu’avec 87,1 millions d’arrivées internationales, la région a connu une croissance de 22,1% par rapport à 2019.

    Les Etats du GCC ont encore fait mieux. Avec 61,5 millions d’arrivées, ils ont connu une croissance de 28,9% par rapport à 2019. L’Arabie saoudite a notamment tiré vers le haut le tourisme dans les GCC. Avec 27 millions d’arrivées internationales en 2023, le pays a connu une augmentation de 156% par rapport à 2019. Dubaï suivait avec 17,15 millions de touristes, soit 2,5% de plus que son record de 2019 (16,73 millions de touristes). Le Qatar a également enregistré le chiffre de touristes le plus élevé des 5 dernières années, soit 4 millions d’arrivées en 2023.

     
  • VUELING RANIME LA LIGNE HISTORIQUE PARIS ORLY-LONDRES HEATHROW
    Dans Blog

    Vueling va redonner vie à une ligne aérienne historique à Orly : celle sur Londres Heathrow. Le premier vol est prévu le 7 avril à raison d'une fréquence quotidienne.

    C’est une surprise dans la stratégie d’expansion de Vueling. La compagnie espagnole se lance en effet sur une ligne symbolique : Paris Orly-Londres Heathrow. La fréquence quotidienne, prévue à partir du 7 avril, décollera de Paris entre 12h00 et 13h30 (les horaires variant d’une journée à l’autre) avec un tarif d’appel de 35 euros pour les clients les plus chanceux. Les vols depuis Londres Heathrow partiront dans un laps de temps compris entre 14h00 et 15h30.

    Retour d’une ligne historique

    Si ce vol est une nouveauté pour la compagnie espagnole, elle n’en est en revanche pas une pour Orly. Pendant très longtemps, Air France comme British European Airways, l’ancêtre de British Airways, desservaient cette ligne.

    Dans les années 80 cependant, les deux compagnies avaient fini par transférer leurs vols sur Roissy. Restaient encore quelques vols de compagnies utilisant la 5ème liberté de trafic comme par exemple Kenya Airways, Iran Air ou Pakistan Airlines. Dans les années 90 pourtant, British Airways était revenue en force. La compagnie exploitait avec sa filiale Air Liberté jusqu’à 5 vols quotidiens d’Orly à Heathrow.

    Vueling est déjà présente sur l’axe Orly-Londres avec trois à quatre vols par jour vers l’aéroport de Gatwick. De fait, son arrivée à Heathrow avec ce vol quotidien sur Orly et deux vols quotidiens sur Barcelone est motivée par la stratégie du groupe IAG, notamment British Airways. Vueling va en effet utiliser des créneaux horaires loués à la compagnie nationale britannique. Elle permet à British Airways de dégager des capacités de vol pour ses propres avions vers d’autres destinations…

    Source voyages-d-affaires.com

Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de connexion et collecter les statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site. Cliquez sur "Accepter et continuer" pour accepter les cookies et poursuivre directement sur le site ou cliquez sur "En savoir plus" pour consulter en détail les descriptions des types de cookies. En savoir plus