La cérémonie World Airline Awards du consultant aérien Skytrax a révélé quelles sont les meilleures compagnies aériennes au monde. Si les trois meilleures compagnies restent Qatar Airways, Singapore Airlines et Emirates, la compagnie Air France reste au top 10 et se classe même en seconde position en Europe derrière Turkish Airlines.

 

Comme chaque année, le consultant Skytrax, qui juge la qualité de toute la chaîne du voyage aérien allant des aéroports aux compagnies, révèle le résultat des meilleurs prestataires du secteur. Une classification établie grâce aux votes de voyageurs du monde entier. Pour cette édition 2024, plus de 21 millions d’avis provenant de passagers d’une centaine de nationalités ont participé à l’enquête Skytrax entre septembre 2023 et mai 2024.

On retrouve certes dans le top 10 un trio devenu classique et qui alterne chaque année leur position : Qatar Airways, Singapore Airlines et Emirates. De la quatrième à la dixième place se succèdent compagnies asiatiques et européennes : All Nippon Airways, Cathay Pacific, Japan Airlines, Turkish Airlines, EVA Air, Air France et Swiss. Plus loin dans le classement, British Airways est 13e, Iberia 15e et Lufthansa 18e. Parmi les compagnies nord-américaines, la meilleure reste Delta Air Lines, en 21e position. Elle est suivie par Air Canada (29e au classement).

Air France reste au top

Air France se distingue, même si la compagnie a perdu deux places entre 2023 et 2024, passant de la 7e à la 9e place. La compagnie a été cependant récompensée par trois premiers prix venant saluer l’excellence de son offre de produits et services. Pour la quatrième année consécutive, Air France est ainsi élue meilleure compagnie aérienne pour la région Europe de l’Ouest. La compagnie obtient par ailleurs la première place dans deux catégories liées à son offre La Première : meilleure offre gastronomique proposée dans un salon de première classe et meilleure restauration à bord dans cette cabine de voyage.

« Nous sommes très fiers d’obtenir ces prestigieuses distinctions qui viennent à nouveau saluer l’excellence de notre savoir-faire à chaque étape du voyage et notre rôle d’ambassadeur de la gastronomie française. Nous maintenir parmi les dix meilleures compagnies au monde de ce classement de référence est également un encouragement à poursuivre nos efforts pour toujours mieux satisfaire nos clients. » Fabien Pelous, directeur de l’expérience client Air France.

Air France entend d’ailleurs poursuivre l’amélioration de son offre La Première. Cet été, la compagnie inaugure un nouveau parcours exclusif et privatif en aéroport, grâce à la création d’un nouveau vestibule et de vastes suites. L’hiver prochain, elle dévoilera une toute nouvelle cabine La Première totalement repensée. Côté transporteurs low-cost, un autre cocorico : Transavia est arrivée en 5e position, derrière Air Asia, Scoot, Volotea et Flynas.

Source : https://www.voyages-d-affaires.com/

Depuis le 4 juin, Air France et KLM proposent une nouvelle grille de tarifs pour les excédents bagage, avec une augmentation tarifaire en trois étapes.

Les bagages sont une source de juteux revenus pour les compagnies aériennes. Depuis plusieurs années, leur transport en soute revient de plus en plus cher pour le passager. Commençons cependant par une bonne nouvelle, assez rare dans le transport aérien actuel. Air France-KLM a de fait décidé de réviser le montant des excédents à payer en aéroport sur un bagage trop lourd. Au lieu d’un montant forfaitaire, une augmentation tarifaire en trois étapes sera appliquée. Chaque étape correspond à trois kilogrammes d’excédent bagages : 24-26 kg, 27-29 kg et 30-32 kg. Cette augmentation s’applique sur la franchise bagages standard mentionnée sur le billet.

Cette nouvelle grille de tarifs d’excédent bagages s’applique aux clients qui voyagent en classe Economy, Premium Economy et Premium Comfort sur des vols commercialisés et opérés par Air France ou KLM. Et uniquement en dernière minute. Cela signifie que ce tarif s’applique uniquement au comptoir d’enregistrement de l’aéroport. Si le vol est commercialisé par Air France-KLM, mais néanmoins opéré par une autre compagnie aérienne, ce même forfait s’applique.

Grâce à cette nouvelle grille tarifaire, le montant sur les excédents bagages à payer pour les trois premiers kilos est environ 70 % moins cher que le forfait traditionnel.

Les bagages en soute coûtent plus chers

Cependant, le groupe aérien a également modifié les tarifs bagages achetés plus de 24h avant le départ. Et il en coûtera plus cher pour le passager. Les deux compagnies appliquent une augmentation comprise entre 5 et 10 euros sur les vols court- et moyen-courriers. Sur les lignes Air France et KLM long-courriers (hors les liaisons sur l’Amérique du Nord et Tahiti), le passager s’acquittera d’un tarif majoré de 10 euros.

Les clients achetant un bagage supplémentaire en plus de leur franchise standard paient le « meilleur prix », de 365 jours jusqu’à 8 jours avant le départ. Un bagage supplémentaire acheté entre sept jours et 24H avant le départ coûte cependant 5 euros de plus. En haute saison, les deux compagnies facturent 5 euros supplémentaires.

Les clients SkyTeam Elite et Elite Plus, dont les membres de Flying Blue aux statuts Elite et Elite Plus, peuvent toujours mettre gratuitement en soute un bagage supplémentaire. Les membres Flying Blue Explorer continuent de bénéficier de 10% de réduction sur leur premier bagage en soute acheté plus de 24H avant le départ sur des vols commercialisés et opérés par Air France et/ou KLM. Malheureusement, il est impossible de donner ici une grille tarifaire des différents forfaits bagages. En effet, le prix varie selon la destination et le type de classe. Il n’apparaît que sur une réservation individuelle.

Source : https://www.voyages-d-affaires.com/

Depuis le mois d'octobre 2023, Air France et la SNCF ont développé leur offre Train + Air avec huit nouvelles liaisons qui se rajoutent aux 33 routes déjà présentes dans l’offre :

  • Arras (XRZ) - Paris-CDG et Paris-ORY (via la gare Massy TGV).
  • Laval (LAV) - Paris-CDG et Paris-ORY (via la gare Massy TGV).
  • Lille-Flandres (XFA) - Paris-CDG et Paris-ORY (via la gare Massy TGV).
  • Aix-en-Provence (QXB) - Paris-ORY (via la gare Massy TGV).
  • Perpignan (XPI) - Paris-CDG.

Avec l'introduction de ces nouvelles liaisons, 22 villes de province françaises sont reliées par Train + Air à toutes les destinations internationales d'Air France, ramenant l'offre à un total de 41 routes partagées via les gares de Paris-CDG et de Paris-ORY.

Les avantages du produit Train + Air :

> Une alternative de transport à faible empreinte carbone pour les trajets de courte distance.

> Une réservation groupée Train + Air avec la garantie d’un voyage de bout en bout : une seule réservation, un tarif unique & un seul billet pour l’ensemble du voyage.

> Une digitalisation complète du parcours client qui reçoit un email 30 heures avant le départ avec deux liens. Un lien vers AccessRail pour récupérer le billet SNCF et un lien pour s'enregistrer. Les clients n'ont plus qu'à imprimer et/ou télécharger leur e-billet de train avant le départ et monter directement dans le train.

Un voyage serein avec l’assurance d’une prise en charge en cas d’irrégularité & un report sans frais supplémentaires sur le prochain vol ou TGV disponible.

> Le gain de Miles (y compris XP) sur le parcours ferroviaire avec le programme de fidélité Flying Blue du groupe Air France-KLM.

> Un voyage en « 1ère classe » sur les TGV pour vos clients Business ou  La Première.

> Le transfert en taxi entre la gare de Massy-TGV et l’aéroport Paris-Orly inclus dans le billet.

> L'assistance "Accès Plus" de la SNCF pour les passagers malvoyants, malentendants et en fauteuil

 Source AIR FRANCE

Air France a officialisé sa décision de quitter Orly pour se focaliser sur Paris CDG. La filiale Transavia montera elle en puissance sur l'aéroport du Sud parisien.
 

La nouvelle est tombée mercredi, dans un communiqué tout à fait officiel émanant de la compagnie : Air France va bel et bien quitter Orly. Le calendrier défini par la direction d’Air France a fait de 2026 l’année pivot pour tourner cette page d’histoire. A cet horizon, la compagnie prévoit d’assurer l’ensemble de ses vols domestiques et internationaux depuis son hub de Paris-Charles de Gaulle. Les vols depuis et vers la Corse échapperont néanmoins à ce déménagement, dans le cadre de la Délégation de Service Public (DSP) qu’Air France et Air Corsica espèrent voir renouvelée l’an prochain.

Ce projet a pour objectif de maintenir une présence forte d’Air France sur l’ensemble des territoires qu’elle dessert, tout en répondant à l’évolution rapide de la demande de voyage” indique la compagnie. “Il permettrait une optimisation de l’utilisation des moyens de chaque compagnie, une plus grande lisibilité de l’offre pour les clients, et l’amélioration de la compétitivité d’Air France”.

 

Cette « évolution rapide de la demande« , la direction la décrit comme “une chute structurelle (…) sur le réseau domestique point-à-point d’Air France“. Chiffre à l’appui, le transporteur estime que “entre 2019 et 2023, le trafic sur les liaisons domestiques au départ d’Orly a baissé de 40%, et même de 60% pour les allers-retours journée”. Une dégringolade qui s’explique par “le développement de la visioconférence, la réduction des déplacements professionnels sur le domestique et le report vers le train (sous l’effet conjugué des recommandations de sobriété et des politiques RSE des entreprises)”.

Transavia désignée opérateur de référence à Orly

Quant à “l’optimisation de l’utilisation des moyens de chaque compagnie”, la stratégie s’appuiera une nouvelle fois sur la montée en puissance de Transavia à Orly. la filiale d’Air France est même désignée “opérateur de référence” du groupe sur l’aéroport du Sud parisien. Transavia se positionnera d’ailleurs sur les liaisons domestiques entre Orly et ToulouseMarseille et Nice, et ce à partir de l’été 2026. Air France promet en outre que les fréquences des vols entre Paris CDG et ces trois aéroports en régions vont être renforcées. Quant aux capacités du groupe entre la capitale et ces plateformes, elles seront “maintenues à hauteur de 90% de leur niveau actuel, et à 100% pour les liaisons entre Paris et les Outre-mer”, indique la direction.

 

Source Voyages d'Affaires

 

Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de connexion et collecter les statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site. Cliquez sur "Accepter et continuer" pour accepter les cookies et poursuivre directement sur le site ou cliquez sur "En savoir plus" pour consulter en détail les descriptions des types de cookies. En savoir plus