16/03/2022

COVID : Classification des pays

Classification des pays sur la base des indicateurs sanitaires (au 13/03/2022)

  • Pays et territoires « verts » : Il s’agit des État membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, l’Islande, Le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican.

=>  S’y ajoutent les pays suivants : Afrique du Sud, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Les Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Belize, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cambodge,  Cameroun, Canada, Cap Vert, Colombie, Les Comores, Congo, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Cuba, Djibouti, Émirats arabes unis, Égypte, Équateur, Eswatini, États-unis d'Amérique, Éthiopie, Fidji, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée Bissau, Honduras, Hong-Kong, Île Maurice, Inde, Indonésie, Irak, Jamaïque, Japon, Kazakhstan, Kenya, Koweït, Laos, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Myanmar (ex-Birmanie), Namibie, Népal, Nicaragua, Niger, Nigeria, Nouvelle-Zélande, Oman, Ouganda, Pakistan, Panama, Paraguay, Pérou, Les Philippines, Qatar, République démocratique du Congo, République dominicaine, Rwanda, Saint-Christophe-et-Niévès, Salvador, Samoa, Sénégal, Seychelles, Soudan, Soudan du Sud, Sri Lanka, Taïwan, Tanzanie, Tchad, Timor oriental, Togo, Tunisie, Vanuatu, Venezuela, Vietnam, Zambie et Zimbabwe.

Pays « orange » : Il s’agit de tous les pays n’étant pas inclus dans la liste des pays « verts » (plus d'informations).

Depuis le 4 février 2022, les règles en vigueur pour les pays classés sur la liste orange s’appliquent en provenance et à destination du Royaume-Uni.

Ainsi, depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliquent aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera n’est exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils doivent continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

En cas d’urgence caractérisée par l’apparition d’un variant susceptible de présenter un risque de transmissibilité accrue ou d’échappement immunitaire, le mécanisme de « frein d’urgence » sera activé et le pays sera alors classé en liste « rouge », impliquant comme c’est le cas aujourd’hui l’obligation de présenter un motif impérieux pour voyager, l’obligation de présenter un test négatif au départ - y compris pour les voyageurs vaccinés en cas de variant présentant la caractéristique d’un échappement immunitaire-, et l’obligation de se soumettre à un test à l’arrivée conditionnant le placement en quarantaine décidé par les préfets et contrôlé par les forces de l’ordre.

Un tel classement sera temporaire et réexaminé régulièrement pour s’assurer de la proportionnalité des mesures de restriction aux déplacements. Actuellement, aucun pays n’est classé en liste « rouge ».

Ces nouvelles règles aux frontières pourront être adaptées au vu de l’évolution de la situation sanitaire, et en cohérence avec les travaux actuellement menés avec nos partenaires européens.

En revanche, compte tenu de la situation sanitaire des territoires d’Outre-mer, les modalités du contrôle sanitaire pour y accéder restent inchangées à ce stade.

covid au 1603

Éléments similaires (par tag)

  • L’Angleterre assouplit ses conditions
    Dans Blog

    L’Angleterre assouplit ses conditions d’entrée le 4 octobre

    Les Français vaccinés pourront, d’ici quinze jours, se rentre Outre-Manche sans avoir à réaliser au préalable un test PCR. Et les autorités britanniques envisagent pour fin octobre de rendre plus facile et moins coûteux le test du 2ème jour sur place.

    Le secrétaire d’État britannique aux transports, Grant Shapps, a annoncé vendredi sur Twitter l’abandon « des feux de signalisation« . Ce système classe les pays dans les catégories rouge, orange ou verte.  S’y substitue une liste unique de lecture avec des « mesures simplifiées pour le reste du monde« . Pour les visiteurs vaccinés en provenance d’un pays ne faisant pas partie de sa liste rouge – et donc de France, notre pays étant actuellement sur sa liste orange – il ne sera plus nécessaire de présenter un test PCR négatif effectué moins de 3 jours avant leur départ direct pour l’Angleterre, et ce à compter du 4 octobre prochain.

    Le test réalisé le deuxième jour après son arrivée restera de mise, a ajouté Grant Shapps, mais avec quelques changements à partir de la fin du mois d’octobre, le PCR étant remplacé par un test antigénique plus facile et moins couteux à réaliser. Ces modifications ne concernent bien sûr pas les voyageurs non vaccinés, qui devront continuer à subir un test avant le départ, deux tests après l’arrivée et rester en quarantaine pendant dix jours.

    A noter que ces changements ne s’appliquent qu’à l’Angleterre. L’Irlande du Nord, l’Écosse et le Pays de Galles choisissent eux-mêmes les conditions d’entrée sur leur territoire. L’Écosse a déjà indiqué qu’elle rationaliserait elle aussi le système de feux de circulation, en fusionnant ses listes orange et verte. Mais elle a ajouté qu’elle prévoyait de maintenir les tests avant le départ.

    Rappelons enfin que la carte d’identité ne suffira plus, à compter du 1er octobre, pour se rendre en Angleterre, Irlande du Nord, Écosse, Pays de Galles et îles anglo-normandes. Il sera impératif de présenter un passeport.

Plus dans cette catégorie : « Liste noire européenne Train contre avion »

Afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de connexion et collecter les statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site. Cliquez sur "Accepter et continuer" pour accepter les cookies et poursuivre directement sur le site ou cliquez sur "En savoir plus" pour consulter en détail les descriptions des types de cookies. En savoir plus